Redoubler la primaire

En septembre dernier, la « rentrée déclasse » avait fait quelques victimes. Il semble donc normal que cette année les bulletins soient mauvais et que les primaires redoublent.

Si on traverse l’Atlantique, on se rend compte que ce sont les bulletins de santé qui tombent. Et ils vont tous très bien. (*)

hillary_clinton_vs_donald_trump

(* offre soumise à conditions)

 

Là, c’est précisément le paragraphe de l’article dans lequel je suis censé évoquer la situation française.  D’un côté, il y aurait la « primaire ouverte de la droite et du centre » qui n’a d’ouverte que le nom et qui est plutôt à droite qu’au centre. De l’autre côté, il y aurait la primaire-de-la-gauche-mais-on-ne-sait-pas-encore-trop-comment-ça-va-se-passer, ou alors la primaire des gauches, ou encore les primaires d’un peu tous ceux qui veulent devenir Président à gauche mais qui, faute d’argent ou de soutiens, ne deviendront pas candidats, parce que, mine de rien, on est dans une démocratie ou il faut pas mal d’argent et de soutiens pour pouvoir soumettre ses idées – bonnes ou (très) mauvaises – au vote des citoyens. Vous voyez l’idée ?

Pour tout vous dire, je n’ai pas vraiment envie de me plonger plus profondément là-dedans.

Alors je vous propose autre chose. Je vais vous parler d’une vraie primaire. Pour être précis, il s’agit de la classe de CE2 de Mme Fontana. Les réformes de l’Education Nationale étant passées par là, il y a beaucoup d’élèves dans cette classe…

En voici quelques-uns : tout à droite, près du radiateur, on trouve les inséparables Marine et Florian. Ils considèrent qu’ils sont les élèves les plus attachés à leur classe, mais ils n’aiment pas leur institutrice, et voudraient la changer. A côté d’eux est assis Nicolas. Enfin non, il n’est pas assis. Il est debout. Depuis qu’il est parti dans son délire « debout la classe », plus personne n’arrive à le faire s’asseoir. Toujours dans la partie droite de la salle, on trouve le petit Nicolas, ancien délégué de classe, toujours en train de lire les aventures d’Astérix le Gaulois. Il est entouré par sa bande de « copains » : Alain, Nadine, Nathalie, Jean-François, François et Bruno pour ne citer qu’eux.

Tout au milieu de la classe, il y a François et Jean-Christophe. Il y avait aussi Robert, mais il vient d’être viré après avoir montré son zizi à la maîtresse :/

Un peu plus à gauche, un troisième François (ça devait être l’année des F). Celui-ci est l’actuel délégué. Il est entouré de ses amis Manuel, Ségolène, Jean-Marc, Jean-Yves, etc. Pour être honnête, depuis quelques temps, c’est plutôt Manu qui est devenu le chef de la bande. On peut noter que Jean-Yves n’est pas souvent en classe, car il est aussi inscrit au CNED, et beaucoup d’élèves lui reprochent ce cumul. Le petit Emmanuel était assis à côté d’eux, mais Lire la suite

Publicités

Bon an, mal an

brest-bonne-annee-2016

« Bonne année ! » « Et surtout bonne santé, parce que c’est important la santé ! » 1er janvier 2016. Partout. Tout le monde. Les vœux tombent. Et c’est pas fini, parce que la tradition veut qu’on en ait le droit jusqu’à la fin du mois. En ce qui me concerne, à l’instant où vous lisez ces lignes, ces vœux ont déjà été écrits il y a plusieurs heures (voire plusieurs jours, ça dépend surtout de vous, en fait…) Au moment où ces vœux sont publiés sur mon site, je dois être quelque part (je ne sais où), en mode « réveillon » ou en mode « pas-réveillé »… Ô joie des publications WordPress automatisés ! Ô tristesse de ce monde réglé, sans spontanéité !

Manque de spontanéité, car je ne suis pas voyant (peut-être quand même extra-lucide), mais je peux vous donner le contenu des meilleurs vœux de nos chers politiques sans les avoir vus ! Chez nos amis Mélenchon, Hollande, Sarko, Le Pen (quarté dans le désordre) Bayrou (pour avoir le quinté) Valls et Juppé (en cas de non-partant)… J’aurais pu citer un écolo aussi, mais un 1er janvier au petit matin, en reste-t-il seulement, un dernier vert ? Flûte ! (haha !) Bref, tous nos amis nous souhaiteront surement « une belle année 2016, qui sera importante pour nous tous… » (Oui, comme tous les ans…) Et surtout… « Surtout une belle année 2016 qui sera la dernière ligne droite avant les enjeux majeurs de 2017 ! » Ça y est ! C’est balancé ! 2016 débute à peine, et je suis prêt à parier que nombreux sont ceux qui se voient déjà en 2017.

L’année passée aura connu une atmosphère assez particulière. Montée du terrorisme, adhésion massive aux idées des extrémismes, et pour clôturer le tout, un nouveau débat sur la déchéance de nationalité… Les terroristes français seraient « favorisés » par rapport aux terroristes binationaux ? Un terroriste n’est-il pas un monstre ? Et un monstre a-t-il besoin de revendiquer une nationalité ? Beaucoup de questions se posent et le malaise se ressent chez les personnes ayant la double nationalité, ainsi qu’à l’étranger (Ave Italia !)…

Beaucoup de questions…

Énormément de questions sans réponse, en 2015 ! Jusqu’où peut-on caricaturer sans danger ? Est-ce que Jon Snow reviendra ? La crêpe de blé noir de Basse-Bretagne est-elle meilleure que la galette de Haute-Bretagne ? (Ici, la réponse est clairement oui.) Où est Charlie ? Doit-on dire « pain au chocolat » ou « chocolatine » ? Doit-on écrire « autant pour moi » ou « au temps pour moi » ? Un mi-grand est-il plus petit qu’un autochtone ? Lire la suite

2015 dans le rétro (partie 1)

Il y a un an, nous avions fait le tour de 2014 ici-même. Je vous avais offert une traversée de l’année telle que je l’avais vue, à partir d’une sélection de tweets. Je vous propose donc maintenant de vous replonger tout au long de l’actualité de cette année 2015. La première partie concerne les six premiers mois de l’année. Un retour chronologique sur le premier semestre 2015, tel que je l’ai vécu, en passant par tous les états ! Vous êtes prêts ? Alors, suivez-moi !

L’année a commencé de la pire des manières. Une terrible série d’attentats a bouleversé la France, et le monde…

Des hommes et des femmes ont perdu la vie de la façon la plus injuste qui soit. Mais après le deuil, les humains se sont relevés face au barbares. Des rassemblements se sont organisés spontanément un peu partout pour défendre la liberté d’expression. On l’appellera « l’esprit du 11-janvier »…

La vie a repris son cours, avec l’envie encore plus forte de rire de tout (et surtout de nos chers politiques) : inversion de la courbe de popularité de Hollande contrairement à la courbe du chômage, galette des rois à Levallois-Perret chez les Balkany, etc.

Le sport nous a fait vibrer. Lire la suite

Rentrer déclasse

C’est la rentrée. Et Yoann Gourcuff n’a toujours pas de club. (Mais ça, beaucoup de gens s’en footent.)

J’ai constaté que les deux articles que vous avez plébiscités ici, jusqu’à présent, sont les Oscours et les Chroniques du Bout du Monde. Soit. Vous aimez donc la politique et la musique. Je vous en remercie, vous allez être (re)servis !

Vient donc la fin de l’été. Et l’occasion pour moi de vous proposer cet édito, dans lequel je médite haut, et fort. Je ne médis pas contre l’été, même si on a eu du mal à le trouver. A Brest, certains cherchent toujours un temps mieux, et d’autres (malins) sont partis, tant mieux !

Chez nos chers politiques, ce fut un été agité… Et donc un été à JT. Puisque maintenant tous les médias reprennent en boucle le moindre pas de travers. Ou de travert. Parlons-en, des Verts ! La définition du pessimisme étant de voir le Vert à moitié vide.

En septembre 2013, le joyeux Noël Mamère quitte le navire d’EELV. Qui aurait pu penser que le départ de ma mère eût des effets père vert ? Pour promouvoir son nouveau bouquin « Ecologie ou gauchisme, il faut choisir » François de Rugy claque la grande porte du parti écolo français. A mon avis, il vient surement de trouver la réponse à la question qu’il posait dans son bouquin précédent : « À quoi peut bien servir un député écolo ? » A rien sans doute. Et c’est pour cela qu’il se Coupe du Monde, de Rug(b)y.

De Rugy : retourner sa veste, toujours du bon côté

De Rugy : retourner sa veste, toujours du bon côté

Et le mieux placé pour le suivre porte bien son nom. Jean-Vincent Placé se verrait bien, dit-on, en ministre socialiste. Fin du parti écolo pour lui aussi. Et fin du parti écolo tout court ? Le parti de Cosse s’écosse, c’est la fin des haricots, les carottes sont cuites, les petits pois sont rouges, hé pinard ! Pour votre santé, mangez cinq fruits et légumes par jour. EELV a la gueule de bois en cette rentrée… Europe-Ecologie Les Verres. Finalement, c’est peut-être mieux que d’avoir la langue de bois de tous les autres partis.

Quand on vire à tribord, c’est la Marine. Lire la suite

Les Oscours 2015

Dans quelques jours auront lieu les Oscars, à Hollywood. En attendant, je vous propose, à Brest-même, une autre cérémonie qui récompense aussi des comédiens assez doués dans leur genre… Les grands films sont récompensés tous les ans, il fallait bien fêter aussi les politiques et leur petit cinéma de l’année passée. Seront absents ce soir : Manuel Valls (alité avec 49,3 de fièvre), Patrick Balkany (toujours en train de fêter la Galette des Rois), et Jean-François Copé (« profondément choqué » par cette affaire). Je condamne donc « avec la plus grande fermeté » ceux qui ne sont pas là, et je déclare ouverte cette cérémonie des Oscours 2015 :

Le meilleur recyclage

Pour son arrivée tonitruante au Ministère de l’Ecologie en avril 2014, c’est Ségolène Royal qui remporte la première palme de la soirée. (Alors, si vous lisez cet article dans la journée, ça passe quand même.) Celle qui a gravi la Grande Muraille (bonne année aux Chinois !), et qui est donc maintenant pleine de « bravitude », a trouvé ici un bon moyen de se rapprocher du pouvoir présidentiel français. Attention, pas d’amalgames : il n’y a aucun rapport entre le fait que les Chinois soient passés dans l’année de la chèvre, et le fait de récompenser Ségolène. C’est simplement une heureuse coïncidence.

ségolèneRoyal

Le meilleur justicier

On passe tout de suite à la seconde récompense avant que je m’égare. Dans la catégorie des super-héros humains pouvant prendre une apparence animale, on connait pas mal de monde. Un nouveau justicier a fait sensation depuis un an, ou une nouvelle « justicière » puisqu’il s’agit de la ministre de la Justice en personne. Taubira, cette femme qui poursuit en justice tous ceux qui oseront la représenter sous les traits d’un singe. Et en même temps, elle va expliquer aux musulmans que les dessinateurs de Charlie Hebdo ont le droit de caricaturer Mahommet comme ils le souhaitent, sans jamais être inquiétés. « Faites ce que je dis, pas ce que je fais. » C’est ça, la justice française !

charb-taubira Lire la suite