Escale à Brest 2016

Le rendez-vous a lieu tous les quatre ans : dans la rade de Brest, sur les quais du port, sur les rives de Penfeld. La cité du Ponant s’anime joyeusement pendant une semaine et accueille plus d’un millier de voiliers parmi les plus beaux du monde.

Boum ! Boum ! Boum ! La fête s’ouvre au son des coups de canon tirés à l’arsenal. Tonnerre de Brest !

 

Oh mon bateau !

« Tu es le plus beau des bateaux. Et tu me guides sur les flots. […] »

La star de la fête, c’est l’Hermione. De retour à Brest après son escale en été 2015 quand elle rentrait de sa campagne américaine, la réplique de la frégate de La Fayette est ovationnée lors de son arrivée, puis est visitée chaque jour par plus de 3000 curieux, Lire la suite

Publicités

Chroniques du Bout du Monde…

Depuis sa première édition en août 2000, le festival du Bout du Monde est maintenant ancré dans la vie culturelle bretonne. Quinze années de voyage à travers les différentes cultures musicales de la planète. Quinze années de concerts d’exception et d’incroyables découvertes : du rock new-wave de Bashung aux percussions japonaises de Gocoo, en passant par les rythmes endiablés du Mali ou de la Colombie. Mais surtout, quinze années d’une ambiance chaleureuse et familiale, au cœur de cette ultime péninsule du Finistère.

bdm2015-lumières1

Le jeune reggaeman normand Naâman figurait parmi mes coups de coeur 2014. Cette 16ème édition du Bout du Monde fut encore une fois riche en belles découvertes et en confirmations. Chroniques…

 

Vendredi 31 juillet

Habitant le Port de Co’, la traversée de la rade de Brest en bateau est la meilleure solution pour rejoindre la capitale de la world-music durant ce week-end estival. Le coup d’envoi des festivités fut, pour le plus grand bonheur des premiers festivaliers présents sur le site, très local avec The Celtic Social Club, suivi d’une prestation remarquable de Krismenn. Le chanteur issu de la Kreiz-Breizh Akademi 1 était accompagné du vice-champion du monde de human beatbox Alem, de la chanteuse Parveen et du beatboxer indien Ilyas Khan, au sein d’un quartet vocal complètement décoiffant. L’un des meilleurs concerts de la journée !

Cette journée de vendredi était placée sous le signe de la jeunesse : le soul nigérian d’Asa d’un côté, et la fougue afro-électro néerlandaise de Jungle By Night de l’autre. Mais la véritable belle découverte était ibère (on avait bien dit qu’ibère gagne !) : Lire la suite