Le retour des dinos

Il y a les 10 doigts de la main, les 10 Commandements… et les 10 nosaures.

Non, oubliez ça tout de suite. C’était très mauvais. (Pour une fois…) Ce dont je veux vous parler est bien meilleur !

 

Les Brestiraptors.

Ceci n’est pas un retour. Mais il y a de quoi être satisfait quand Matmatah annonce la sortie d’un morceau inédit. « Triceratops ». Un titre dinosauresque pour le célèbre groupe brestois qui annonce l’arrivée d’un best-of  jurassique « Antaology ».

« On a crevé la dalle
Avant de s’envelopper
De chaleur animale
A l’aube, à l’aube du crétacé. »

Et nous, on crevait la dalle de ne plus les entendre. Les interprètes du « Lambe An Dro », de « L’Apologie » et de « La Cerise » s’étaient séparés en 2007 pour ne pas tomber dans la routine certes, mais en nous laissant sur notre faim. Tristan Nihouarn (Stan) avait poursuivi son chemin en solo avec « Meredith » notamment. Et après avoir fait bande à part pendant ces quelques années, Matmatah sort de son sommeil pour fêter ses vingt ans. Et quel réveil, mes amis ! On n’a plus envie d’y croire, à cette théorie de l’extinction des dinosaures ! « Ecoute-donc voir par-là ! » si ce n’est pas déjà fait :

Le style est toujours le même, reconnaissable entre tous. Des influences celtiques, des sonorités rock, un rythme frénétique. On en redemande. D’autres inédits seront justement au programme du double album qui arrive à la rentrée. Les meilleurs morceaux, des nouveautés, des sons beaucoup plus rares : il n’y aura que l’embarras du choix. Avec une reformation du groupe et une tournée à la clé ? Lire la suite

2014 dans le rétro

L’année 2014 se termine. En décembre, on trouve un peu partout toutes sortes de rétrospectives, bêtisiers et autres best-of. C’est un peu cela que je vous propose ici. A travers une douzaine de tweets, vous allez revivre l’année passée, telle que je l’ai vue. Prêts ? Vous n’avez plus qu’à vous laisser guider…

On commence par les faits d’hivers. Les J.O. en terres russes, à la gloire de Vladimir Putin (orthographe anglo-saxonne, prononcez-le comme vous voulez). Et les balais canadiens qui font de l’ombre aux ballets russes.

 

Après un hiver terrible, le printemps et ses élections municipales. Le FN bourgeonne et on parle de « déculottée historique » pour le Président scootériste.

On remet les pendules à l’heure : que Ayrault s’en aille, et que Valls devienne.

 

En Bretagne, rien ne va plus. Les Bonnets Rouges font la loi. Ils sont partout, on en trouve même au Brésil…

Lire la suite

Les 20 bougies de l’ISEB

Keredern 1994

Quelques logements, des bâtiments abandonnés, des terrains vagues… Coincé entre Kerinou, Bellevue et Lambé, au cœur de la Cité du Ponant, le quartier de Keredern n’avait pas un beau visage au début des années 90. C’est l’arrivée de l’ISEB, de nouveaux logements étudiants et d’un supermarché qui va lui redonner vie, lui permettre d’exister. Les plus de 9000 m² du nouveau campus seront inaugurés en 1996, et l’ISEB deviendra ISEN en 2003.

ISEN Brest

Aujourd’hui, l’ISEN est l’une des écoles brestoises qui forme des ingénieurs dans de multiples domaines tels que la robotique, les énergies renouvelables, les télécommunications, l’aéronautique…

2014, un samedi soir…

Avoir 20 ans est à la mode cette année. Enjambant l’Elorn aux côtés d’Albert-Louppe, le pont de l’Iroise a fêté ses 20 ans il y a quelques jours. Au mois d’avril, Miossec, le troubadour brestois, chantait ses 20 piges, un samedi soir au Vauban. Un peu plus tard, mes voisins du port de co’, Quai Ouest, qui rythment l’actualité culturelle du Finistère, avaient eux aussi 20 ans. C’était un samedi soir au Grand Large. C’est maintenant au tour de l’Institut Supérieur de l’Electronique et du Numérique de souffler ses 20 bougies à Brest. Un samedi soir au Quartz.

 Samedi soir au Vauban

Bon anniversaire l’ISEN Brest !

MF