Les Wasa’bees à la conquête de l’Argentine

Après avoir rencontré la 4L Breizh Wings, le club ciné Moviezen et le candidat parodique Le Brian, je me tourne aujourd’hui vers la mer. On embarque à bord d’un dériveur piloté par Cassandre à la barre et Aloïse au trapèze, au sein d’un tout jeune duo sportif : les Wasa’bees.

Mattéo – Les Wasa-quoi ?

Aloïse – Les Wasa’bees ! C’est un mélange entre le surnom que nous donne notre entraîneur sur l’eau (les abeilles en anglais) et le nom de ce condiment au goût épicé originaire du Japon, qui est la destination de notre ambition principale : les Jeux Olympiques de Tokyo en 2020 !

Mattéo – Et voilà ! Un beau programme !

wasabees-fra-22

Avant de revenir plus en détail sur leurs objectifs, évoquons un peu le contexte, et la naissance des Wasa’bees en septembre 2015. Pour ceux qui ne connaissent pas l’amer, le wasabi, c’est plutôt épicé. Et pour ceux qui connaissent mal la mer et ses sports, le 470 est une embarcation de 4,70 m de long, avec trois voiles (une grand-voile, un foc et un spi), et conçue pour deux équipiers. Aux Jeux Olympiques, l’épreuve de 470 existe depuis 1976 pour les hommes (à Séoul), et 1988 pour les femmes (à Kingston, sur le lac Ontario, la classe !) Et c’est donc à Tokyo que les Wasa’bees comptent briller en 2020. Comment en êtes-vous arrivées là ?

Les Wasa’bees – Nous avons toujours été en contact avec l’environnement marin, et notre passion commune pour la voile s’est très vite imposée. Tout a commencé avant l’âge de 10 ans en Optimist, et de fil en aiguille, nous sommes ensuite passées à la classe supérieure, le 470, en entrant au Pôle France, chacune avec une partenaire différente.

Mattéo – Vous y avez en effet un beau palmarès : Vice-championne d’Europe Junior et Double Championne du Monde Junior (-21 ans), ainsi que 15ème au Championnat d’Europe Senior pour Aloïse ; 7ème au classement Mondial, 5ème au Championnat d’Europe Senior et Championne de France Elite pour Cassandre. Pourquoi pas les Jeux Olympiques de Rio cet été alors ?

Les Wasa’bees – L’équipe de France n’a le droit qu’à un seul équipage pour les JO. Nous sommes l’équipage suppléant pour les Jeux de 2016, nous attendons notre tour pour 2020 ! Lire la suite

Le Brian candidat

C’est l’événement politico-médiatique de ce mois d’octobre 2015 en Bretagne. Le Ministre Jean-Yves Le Brian présente sa candidature aux élections régionales de décembre 2015, et il s’exprime en exclusivité chez Mattéo Fonzatti. Rencontre dans un petit bar brestois, entre une blonde et une brune. (Je parle de bières, bien sûr.)

lebrian-twitter

Créé cet été par deux jeunes Bretons, le compte Twitter parodique de l’homme politique se lance dans une campagne électorale pleine d’humour et de dérision. Toutes les réponses que vous avez toujours voulu connaître aux questions que vous n’avez jamais voulu poser (par manque de temps, ou d’envie, peu importe), et bien, c’est ici.

Mattéo – Bonsoir Jean-Yves.

Jean-Yves – Bonsoir Mattéo.

Note de la rédaction : OK, j’avoue… Ça, ce n’était pas vraiment une question. Mais c’est important de trouver les bons mots pour débuter correctement une interview. C’est une question de respect. Parlons-en, du respect : c’est un thème récurrent dans les tweets de JY…

Mattéo – Je vous laisse vous présenter aux lecteurs. Comment vous définiriez-vous, Jean-Yves ?

Jean-Yves – En plus d’être néophyte sur Twitter, j’aime l’humour et la Bretagne : je suis un amateur de Vannes, en quelque sorte. Et quand j’ai un peu de temps, je fais aussi de la politique. Actuellement, par exemple, je suis membre du Gouvernement et je vise la Présidence de la Bretagne.

Mattéo – Justement, par rapport au cumul des mandats…

Jean-Yves – Tututut ! Lire la suite

Moviezen, un club en or

L’ISEN Brest a fêté ses 20 ans en octobre dernier. L’une des particularités de cette école d’ingénieurs est la réalisation de courts-métrages par les étudiants en classes prépa (lire ici). Le club cinéma de l’école, plus en forme que jamais, vient de remporter le titre de meilleur club de l’ISEN pour la seconde année consécutive. Et pour la première fois, Moviezen se retrouve face à Fonzatti pour un entretien exclusif. Moteur… Action !

Moviezen-Brest

Mattéo – Pour commencer, Moviezen, présente-toi en quelques mots.

Moviezen – Nous sommes une équipe de passionnés de cinéma. L’association Moviezen est composée chaque année d’une quinzaine de membres ayant chacun une spécialité : la réalisation, la communication, la 3D, les effets spéciaux, le tournage ou le montage de vidéos. En plus d’aider les étudiants de première et deuxième années à réaliser leurs films, nous réalisons aussi les « afters-movies » des soirées iseniennes et nous organisons plusieurs sorties ciné.

Mattéo – Faire partie d’un club à l’ISEN, c’est un engagement d’au moins un an, voire deux… et parfois plus ! Quels sont les enseignements qu’on peut en tirer ?

Moviezen – Comme dans tous les autres clubs, je suppose : l’organisation, le travail en équipe, la créativité, la communication. En termes plus techniques, nous avons tous appris ou aidé à apprendre le montage vidéo dans ses grandes lignes mais aussi l’écriture de scénario et le maniement de quelques effets spéciaux.

Mattéo – Retour quelques semaines en arrière Lire la suite

En route pour le Maroc !

Le raid 4L Trophy se déroule du 19 février au 1er mars prochain. Diane et Charles, deux étudiants de l’ISEN Brest, seront de la partie. A quelques jours du départ, Mattéo Fonzatti a rencontré les deux membres de l’équipage « Breizh Wings ». Reportage.

breizhwings

« Breizh Wings ». 2 bretons. 2 ailes. 4L.

Mattéo – Question simple pour commencer, pourquoi participer à ce raid ?

Breizh Wings – Notre aventure commence par une amitié entre deux étudiants de la même école, l’ISEN Brest. Ayant un goût prononcé pour les défis, l’aventure et surtout la solidarité, nous avons tout naturellement décidé de participer ensemble au 4L Trophy.

Mattéo – Quel est le rôle de chacun dans ce projet ?

Breizh Wings – Charles sera le pilote et Diane, la copilote. En fait, les rôles seront inversés de manière régulière en cours de route afin que le pilote puisse se reposer de temps en temps. Nous porterons donc fièrement le numéro d’équipage 436 qui nous a été attribué à la pré-inscription en avril dernier. Cela fait en effet un an et demi que nous préparons notre traversée du désert marocain.

Mattéo – Justement, vous n’êtes pas seuls à préparer ce grand moment.

Breizh Wings – Eh non ! Nous avons commencé par monter une association à l’ISEN avec un autre équipage pour récolter un peu d’argent. Notre budget s’élève en effet à plus de 7000€ ! Nous comptons aussi beaucoup sur nos sponsors ! En échange d’argent, d’aide ou de dons de matériels, nos partenaires bénéficient d’un encart publicitaire sur notre voiture, pour une durée d’un an. Nous tenons à souligner que notre plus grand sponsor n’est autre qu’une association morbihannaise. L’Association de Kervihan, en faisant don de la 4L, nous a été d’une aide primordiale.

breizhwings01breizhwings-face

Mattéo Fonzatti soutient également Diane et Charles dans ce projet. Bonne route, vers un autre bout du monde !

Pendant le raid, vous retrouverez de leurs nouvelles sur le Twitter de Fonzatti, et vous pouvez aussi suivre la page Facebook de « Breizh Wings ».

Kenaciao !

MF