Jean-Yves et Mattéo refont l’année 2017

Des élections, du sport, des transferts, des disparitions, il s’est passé pas mal de choses durant cette année 2017.

J’ai le plaisir de recevoir la visite d’un ami, aujourd’hui. Jean-Yves Le Brian, ministre parodique de l’Europe et des Affaires étrangères et Président destitué de la Région Bretagne en raison d’un texte sur le non-cumul des mandats, est à mes côtés pour revenir sur 2017, de janvier à décembre, à travers une sélection d’une vingtaine de tweets.

Mattéo — Bonsoir Jean-Yves.

Jean-Yves — Bonsoir Mattéo.

[Note de l’auteur : constatez la saisissante authenticité de la retranscription du dialogue.]

 

Mattéo — En janvier, vous étiez Ministre de la Défense et Président de la région Bretagne, mon cher Jean-Yves.

Jean-Yves — Ah oui, ce bon vieux temps où il était encore admis de cumuler plusieurs postes…

Jean-Yves — Mais les choses étaient sur le point de changer, en cette année présidentielle.

Mattéo — Intéressons-nous d’ailleurs à un sondage de février, qui donnait à Benoît Hamon presque 15% des intentions de vote, qui voyait François Bayrou candidat, et qui oubliait des candidats au fort potentiel comme Jean Lassalle, Rama Yade ou Christian Troadec…

Mattéo — Un peu plus tard, nous avons même assisté à un véritable défilé de candidats dans toutes les salles brestoises.

Jean-Yves — Zzzzzzz…

Mattéo — Hé ho ! Réveillez-vous Jean-Yves !

Jean-Yves — Ahem, pardon… Non, en réalité, je ne dormais pas. Je donnais l’impression de piquer du nez, parce que j’étais en train de compter mes chaussettes. C’est bon. Elles sont deux.

Mattéo — C’était le soir du débat télévisé de la primaire de la gauche, opposant Manuel Valls à Benoît Hamon. Et à cause de ce petit instant de somnolence, vous êtes devenu la risée des internautes… Même Vanity Fair et L’Est Républicain y sont allé de leur commentaire !

Jean-Yves — Bon ça va. Ce n’est rien à côté des moqueries sur mon ancien collègue du Gouvernement, Bruno Le Roux. Je vous rappelle qu’il a été épinglé par l’émission Quotidien pour le travail de ses enfants.

Mattéo — Belle pirouette, Jean-Yves ! Mais revenons à la présidentielle. Une fois que Benoît Hamon est sorti vainqueur de sa primaire, vous vous êtes tourné vers Emmanuel Macron ?

Jean-Yves — Oui, et en tant que Président de la Région Bretagne, je l’ai soutenu à ma façon.

Mattéo — Mais pourquoi ce retournement de veste ? Vous ne vouliez pas soutenir le vainqueur de la primaire de la gauche ?

Jean-Yves — Qui ? Benoît Hamon ? Vous avez vu ses résultats dans les sondages ?

Jean-Yves — Si je l’avais soutenu, je n’aurais eu aucune chance de garder mon ministère. Réfléchissez un peu.

Mattéo — Ah oui, malin. Permettez-moi maintenant de lancer un appel à témoins. Si jamais vous apercevez Jean-Luc Bennahmias ou Jean-Frédéric Poisson, n’agissez pas seul. Prévenez au plus vite le service des personnes disparues auprès de votre commissariat.

Mattéo — En ce début du mois de mai, Emmanuel Macron a donc été élu Président de la République française. Vous vous attendiez à être reconduit au ministère de la Défense, Jean-Yves ?

Jean-Yves — J’en étais assez persuadé, en effet.

[Note de l’auteur : j’attends toujours que vous m’invitiez à l’apéro, Jean-Yves.]

Jean-Yves — Et c’est finalement au Quai d’Orsay que je me suis retrouvé, contre toute attente, en tant que ministre de l’Europe et des Affaires étrangères.

Mattéo — Avec plein de nouveaux collègues ! Leur intégration s’est bien passée ?

Jean-Yves — Certains ne sont pas restés très longtemps. Je pense notamment à François Bayrou. Ou à Richard Ferrand qui s’est consacré aux législatives et à ses nouveaux petits députés En Marche.

Mattéo — À propos de Richard Ferrand, un membre de son cabinet a déclaré que ce n’était pas facile de trouver en Centre-Bretagne des jeunes sachant correctement lire, écrire et aller sur Internet. Assez cocasse venant du ministère de la « Cohésion des territoires » !

Jean-Yves — Arrêtez donc de vous moquer de mon Richard.

Mattéo — Parlons aussi du nouveau style présidentiel. La différence est tellement grande entre Hollande et Macron ?

Jean-Yves — C’est totalement incomparable ! Tenez, par exemple, vous avez vu comment Emmanuel Macron a serré la main de Donald Trump ? Il lui a littéralement brisé le poignet et écrasé quelques phalanges.

Mattéo — C’est devenu votre modèle ?

Jean-Yves — Il fallait bien que j’imprime ma marque dans mon nouveau ministère.

Mattéo — Vous vous y consacrez désormais pleinement, puisqu’on vous a demandé de quitter la présidence de la Région au profit de Loïg Chesnais-Girard. Vous êtes donc redevenu simple conseiller. Mais cela ne vous a pas empêché de participer à l’inauguration de la nouvelle LGV reliant Paris à Rennes en moins d’1 heure 30*.

* horaires sous réserves (source : les tableaux d’affichage de Montparnasse.)

Jean-Yves — J’en profite pour saluer cette magnifique campagne « Passez à l’Ouest » lancée par la Région pour cette occasion.

Mattéo — Dites-moi, Jean-Yves, avez-vous de l’humour ?

Jean-Yves — …

Mattéo — …

Jean-Yves — Ne faites pas la fine bouche, Mattéo ! Je vous ai déjà vu faire pire. C’est la blague de l’année. Le buzz des réseaux sociaux ! Qu’est ce qui est j…

Mattéo — N’en dites pas plus, Jean-Yves. Non, je pensais plutôt à un autre buzz. Suite à la visite du nouveau Président de la République à bord du sous-marin « Le Terrible », alors qu’il est arrivé dans le submersible par voie aérienne, vous avez détourné sa photo et lancé le hashtag « Hélitreuille ton Macron »

Mattéo — Cette petite blague a, semble-t-il, été très appréciée chez les Russes (Sputnik News, Meduza, Comments.UA, Daily Afisha, le tabloid Pravda, ou encore TV24…)

Jean-Yves — Logique de la part d’un ministre des Affaires étrangères ! Et puis je vous rappelle que les Russes ont un Président bien plus fantasque que le nôtre lorsque qu’il s’agit de faire ce genre de com.

Mattéo — C’est vrai. Sans transition, culture populaire. Un événement a marqué cette année 2017 selon vous, Jean-Yves ?

Jean-Yves — La télé retransmettait un concert des Vieilles Canailles en juin dernier.

Jean-Yves — Cela n’arrivera plus… Mais vous imaginez un peu ? Dans les années 2050, TF1 diffusera peut-être un concert commun de Black M, Jenifer et Maître Gims, et ils appelleront ça « Les Vieilles Racailles » !

Mattéo — Ça fait froid dans le dos.

Jean-Yves — Côté sport, l’un des événements marquants de 2017, c’est bien sûr les exploits de Warren Barguil sur le Tour de France.

Mattéo — Et en ce qui concerne le mercato télévisuel de l’automne, c’est le départ de Florian Philippot qui a sans doute marqué tous les esprits.

Mattéo — La fin de l’année est enfin arrivée, avec la traditionnelle cérémonie des Victoires de la Bretagne que nous avons commenté ensemble, Jean-Yves.

Jean-Yves — Oui, et ça aurait été parfait si vous n’aviez pas passé la soirée à me censurer, Mattéo.

Mattéo — Mais enfin ! Cette soirée, que le monde nous envie, rassemble la fine fleur de l’économie, du monde associatif, de la culture, de la jeunesse, et du sport breton. Vous ne pouviez pas exiger publiquement d’offrir une récompense à Hubert Caouissin !

Jean-Yves — Je maintiens qu’il a marqué l’année en Bretagne et aurait pu faire partie des lauréats. Vous avez de la chance, parce que j’aurais aussi pu vous parler de Gal Vallerius…

Mattéo — Merci Jean-Yves !

Jean-Yves — Ce fut un plaisir. À l’année prochaine !

 

Et c’est ainsi que s’achève 2017. Pour vous plonger un peu plus dans le passé, n’hésitez pas à revoir le résumé de l’année 2016 en 16 tweets, celui de 2015 (semestre 1 et semestre 2), ou bien l’interview de Jean-Yves Le Brian lorsqu’il était candidat à la Présidence de la Région Bretagne.

Kenaciao !

MF

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s