Marre de la campagne ? Parlons de la campagne !

Alors que la campagne présidentielle 2017 fait rage, je vous propose de prendre un peu de recul et d’aller se promener à la campagne.

Les élections législatives auront lieu au mois de juin et, à certains endroits, on aura le droit à des confrontations très disputées. C’est notamment le cas dans la sixième circonscription du Finistère, qui regroupe entre autres les communes de Crozon, Châteaulin, Plougastel, Carhaix et l’Île d’Ouessant.

29-circonscription-6

Si j’ai choisi de vous parler de cette circonscription en particulier, c’est parce que sa situation actuelle est tout à fait cocasse. « Candidats stars », outsiders populaires, petits candidats inconnus au bataillon, indécisions par rapport à certaines investitures : cette élection promet déjà d’avoir un petit air de présidentielle, mais au niveau local.

 

Le candidat sortant.

Battu en 2007 face à Christian Ménard, et élu en 2012 sous l’étiquette socialiste face à Dominique Cap, il a siégé à la Commission des Affaires sociales pendant son mandat de député.

circo2906-richard-ferrand

S’il fallait le classer sur l’échiquier politique, on pourrait dire qu’il pratique actuellement le « socialisme à la Bretonne », mouvement plutôt centriste, à l’image de Jean-Yves Le Drian. C’est important de préciser la notion temporelle, puisqu’en 2011, il appelait à voter pour Martine Aubry aux primaires socialistes. Démarche plus à gauche, à défaut d’être moins adroite.

Le député sortant se présente à sa propre succession sur les bancs de l’Assemblée Nationale, et annonce en décembre dernier qu’il a reçu l’investiture de la majorité des militants socialistes de sa circonscription.

Or il est également le bras droit d’Emmanuel Macron. Ou son bras gauche… Quoi qu’il en soit, il a pris le train « En Marche ! » Et il est d’ailleurs parmi les premiers candidats à s’être lancé dans la campagne des législatives puisqu’il a déjà distribué des tracts dans sa circonscription. Sans logos. Ni PS, ni En Marche… Situation ambiguë.

 

La candidate de droite.

Après une défaite en 2012, la droite change de Cap. (Vous avez noté le jeu de mots ?) Le maire de Plougastel-Daoulas laisse sa place à la maire de Châteaulin depuis 2008, Gaëlle Nicolas.

circo2906-gaelle-nicolas

Sur les territoires de Crozon et Châteaulin, plutôt ancrés à droite, sa candidature semble redoutable face au numéro 2 d’Emmanuel Macron.

Dernièrement, une zone d’ombre est apparue à cause (encore une fois) de l’ « Affaire Fillon », qui aura fait couler beaucoup d’encre, jusqu’au cœur du Finistère. Qui aurait pu imaginer voir couler tellement d’ancres dans le pays de l’Aulne ? Alors que Gaëlle Nicolas s’était, dans un premier temps, prononcée pour que Les Républicains désignent un autre candidat pour l’élection présidentielle, elle a finalement apporté son parrainage de maire à… François Fillon. Situation ambiguë.

 

Le candidat à la présidentielle.

Régionaliste ayant été l’un des leaders du mouvement des « Bonnets Rouges » en 2013, co-fondateur des Vieilles Charrues, propriétaire des brasseries Coreff, et maire de Carhaix depuis 2001, Christian Troadec est aussi candidat au poste de député de la sixième circonscription.

circo2906-christian-troadec

Habitué aux scores de plus de 60% des voix à presque chaque élection dans sa seule commune de Carhaix, Christian Troadec a plus de mal à convaincre à l’extérieur, et à avoir du « power » en dehors du Poher.

En témoigne sa récente tentative de participation à l’élection présidentielle pour défendre des idées régionalistes. En s’associant à d’autres « petits candidats », il appelle les maires à leur apporter leur parrainage, mais décide d’abandonner la course avant la fin et offre sa signature en tant que maire à Rama Yade (qui n’obtiendra pas non plus ses 500 parrainages). Situation ambiguë.

 

Le candidat parachuté.

Pour faire face à ces trois principaux candidats, le FN tente le tout pour le tout en dégainant Patrick Le Fur, chef de file du Front National Finistérien. L’objectif étant de faire mieux que les 2% des législatives 2007 et les 8% des législatives 2012 avec Marie-Anne Haas. (Et encore, j’ai gonflé un peu ses résultats…)

Patrick Le Fur, habitant dans la huitième circonscription (celle de Quimperlé), est donc candidat pour devenir député de la sixième. Ce qui est, je cite, « logique » puisque le responsable départemental du parti se retrouverait géographiquement au milieu du Finistère. Situation ambiguë.

 

Et les autres candidats ?

L’affrontement de ces ténors de la politique finistérienne aura lieu avec nos Philippe-Poutou et Jean-Lassalle locaux (quoique, l’accent sera sans doute légèrement différent…). Ces outsiders qui pourraient tout faire basculer. Leurs candidatures ne sont pour l’instant pas actées. Ou pas connues. Ou les deux.

C’est le cas par exemple de Nathanaël Legeard. Candidat écologiste qui pourrait se présenter sous l’étiquette du parti socialiste, et selon lui, déjà investi par les bureaux parisiens du PS. Tout ça par rapport à l’alliance Hamon-Jadot. Je vous entends déjà me demander « Mais qui sont ces gens ? », alors je vous réponds que Yannick Jadot est le candidat qui aurait gagné les primaires EELV en novembre 2016 et Benoît Hamon est la personne qui aurait remporté les primaires socialistes en janvier 2017. Ça reste toutefois à confirmer.

En tout cas, Nathanaël Legeard se voit déjà sur les bancs de l’Assemblée, et je ne peux pas m’empêcher de vous rapporter ses analyses et ambitions, relayées par le journal Ouest-France :  « Il est peu probable que Richard Ferrand prenne le risque d’un échec alors qu’il est 1er secrétaire national d’En Marche ! et ministrable. En cas de triangulaire entre Gaëlle Nicolas, Christian Troadec et Nathanaël Legeard, nous comptons sur un désistement républicain de Christian Troadec. […] Un second tour Gaëlle Nicolas contre Nathanaël Legeard pourrait laisser entrevoir une victoire de la gauche et de l’écologie. »

Cette personne est magique ! Plusieurs semaines avant la présidentielle, il voit déjà Macron président, alors qu’il est censé soutenir Hamon…

Pour le reste, une candidature d’André Le Gac (ancien maire de Plougastel) avait également été évoquée, au nom de la France Insoumise, mais ce serait finalement Jean-Michel Lucas qui représenterait ce mouvement. Maxime Paul serait candidat communiste. Et pendant ce temps, une pétition de l’Assemblée Citoyenne du Finistère circule pour qu’il n’y ait qu’une unique candidature à gauche dans cette circonscription… Idée à laquelle la France Insoumise a répondu non, pour respecter à la lettre les ambitions et le programme de Jean-Luc Mélenchon. Voilà pour l’ambiance. Situation ambiguë, voire cocasse pour le coup.

 

En conclusion, cette élection législative s’annonce tout aussi passionnante au milieu du Finistère, que l’élection présidentielle et sa campagne pleine de rebondissements ! Tout ça pour un siège dans l’hémicycle du Palais Bourbon qui pourrait rester inoccupé une grande partie du temps, comme on en a l’habitude en voyant ces nombreuses images de l’Assemblée Nationale presque vide au moment de voter certains textes. (Voilà, ça, c’était pour la petite note de populisme nécessaire au bon déroulement de cet article.)

Cette présentation succincte des candidats m’aura également donné l’occasion de réhabiliter l’usage du mot « ambiguë » dans sa forme féminine. C’est important. Et puis, toi qui lis cet article, si tu es aussi candidat dans cette circonscription et que j’ai oublié de citer ton nom, n’hésite pas à te manifester pour que je puisse respecter ton temps de parole, et rétablir l’égalité républicaine à laquelle tu as aussi le droit.

Kenaciao !

MF

Publicités

Une réflexion sur “Marre de la campagne ? Parlons de la campagne !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s