2015 dans le rétro (partie 2)

Si vous avez raté la première partie de cette rétro 2015, pas de soucis, elle est toujours ici ! Ou bien . Ou encore  si vous préférez. Mais bon, trois liens différents pour pour tomber sur la même page, c’est pas super ergonomique. Si j’osais, je dirais même que ce n’est pas très Charlie…

Le premier semestre 2015 aura donc vu s’ériger des Charlie contre le terrorisme, des barrages contre la grande marée, et des plantes vertes contre les problèmes d’orthographe… (C’est une version très synthétique, je l’admets.) Nous sommes ensuite entrés dans la seconde partie de l’année : le mois de juillet et ses températures caniculaires.

OK, bon, là c’était le tout début de l’été. Il a fait bien meilleur après. Croyez-moi.

Pendant ce temps-là, à la FIFA…

IL PLEUVAIT DES BILLETS !!! Et voilà, en Suisse aussi, il pleuvait cet été ! Ce n’était donc pas seulement à Brest.

Et puis, il faut bien que les têtes dirigeantes de la FIFA s’occupent un peu. L’été dernier, il y avait la Coupe du Monde au Brésil. L’été prochain, il y aura l’Euro en France. Mais en attendant, il faut que tous ces gens s’amusent un peu pendant les années impaires. Donc, ils organisent des p’tites conférences pendant lesquelles ils balancent quelques milliers d’euros par les fenêtres, il se font des élections encore plus truquées qu’à l’UMP et que chez les Russes, et ils s’offrent des primes pour récompenser leurs « petits boulots » réalisés quelques années auparavant. Beau programme. Ça me donne presque envie de voter pour Platini aux présidentielles de 2017.

Enfin bref. Retour à Brest. Sous le soleil exactement. Et pendant les Jeudis du Port, où les spectacles de rue ont un tel succès qu’il faut grimper sur le mobilier urbain pour espérer voir quelque chose.

En l’occurrence, c’était un spectacle burlesque de la compagnie Fracasse de 12, pendant laquelle des employés municipaux survoltés jonglent avec leurs balais (une sorte de ballet de balais) et dansent avec leurs poubelles. Rien à voir avec les employés municipaux brestois, si je puis me permettre.

« A la fin de l’été, prépare ta rentrée. » Proverbe bordelais, respecté à la lettre par le premier magistrat de la ville girondine. Ajoutez à cela des photos de rentrée un peu insolites, et prises sur un fond vert. Et voilà ! Vous avez tous les ingrédients pour faire un buzz sympathique. Il ne manquerait plus que le Parisien Magazine rajoute sur sa couverture un petit titre rigolo du genre « Profession : Sosie de Johnny » pour donner un résultat absolument hilarant !

Mais… Attendez un peu. Que vois-je ?

La communication politique, ce travail d’artiste !

"J'applaudis des deux mains" - FH

« J’applaudis des deux mains » – FH

Début septembre, tout Twitter ne parlait plus que d’ « un monde meilleur » ! Et ça, c’était très beau. Jusqu’à un certain moment, en fait…

Ce moment où tu te rends compte que c’est simplement le titre de la prochaine chanson de Keen’V. C’est d’ailleurs à ce moment précis que ma foi en l’Humanité a pris un vilain coup derrière la nuque. Ou alors c’est un message caché de la part de l’artiste engagé, qui va annoncer en 2016 qu’il se lance dans la politique, qu’il va se présenter aux présidentielles l’année suivante, et qu’il va entrer en lutte contre le djihadisme, le chômage et les voitures diesel pour qu’on puisse enfin vivre tranquillement dans « un monde meilleur » ! Oui c’est peut-être ça. Moi qui était prêt à voter pour Platoche il y a quelques instants… Voilà que je retourne ma veste (toujours du bon côté !) Keen’V Président !

Reprenons le fil de l’année passée. On en arrive aux derniers jours de la saison estivale. Comme dirait l’ami Roch Voisine : « L’été qui s’achèveuh… » (tu partiras, à cent mille lieues de moi…) Mais alors, comment t’aimer, si tu t’en vas ? Dans ton pays loin là-bas… Euh… Attendez un peu ! C’est carrément loin, 100 000 lieues ! Ça fait un peu plus de 480 000 kilomètres. Soit, si on compte à partir d’une plage du Canada, à peu près 100 000 km derrière la Lune ! Un truc m’échappe. Il était astronaute, Roch Voisine ?

Bref, je digresse… Revenons à des sujets plus Terre-à-Terre. Septembre est bien entamé, et nous avons eu le droit à un bel été tardif à Brest. Et pendant ce temps-là, Enjoy Phoenix, une youtubeuse-blogueuse-mode-brownies-fashion-make-up-cuisine-tendance-do-it-yourself-cheveux-masque-à-la-cannelle adulée des jeunes filles à la recherche de modèles dans ce monde numérique et sans repères, faisait des exploits en cuisine. Pour ceux qui n’ont pas trop suivi ce genre d’actu, la jeune blogueuse française, s’inspirant d’une recette américaine de brownies, a omis de convertir degrés Fahrenheit en degrés Celsius… D’où un ratage de gâteaux chez de nombreuses fans et un buzz retentissant sur les réseaux sociaux.

Les températures brestoises étant déjà très élevées en Celsius, je ne vous raconte même pas la canicule en Fahrenheit qu’on s’est attrapé ! Une véritable fournaise. Mais en Brestois aguerris, nous savons qu’il faut s’hydrater régulièrement, et surtout, boire avant d’avoir soif. Et jusqu’à plus soif. Et sans modération. Et rentrer à pied ou en taxi…

A propos de boissons, et comme on sait maintenant que Roch Voisine est astronaute, parlons donc de Mars. En Septembre.

De l’eau sur Mars… Mais peut-être seulement en petite quantité. Certains appellent ça des giboulées…

« Mars, et ça repart ! »

C’était décidément le running gag de l’actualité…

Et arrive le moment où tout bascule. De cette atmosphère joyeuse et légère, un vendredi 13 est venu norcir le tableau. La barbarie a encore frappé aux portes d’un stade de foot, sur les terrasses de cafés et dans une salle de concerts. En quelques instants, Paris a vacillé, la panique puis une sombre tristesse ont gagné les rues de la Ville Lumière. Mais comme l’écrivait Ernest Hemingway, « Paris est une fête », et dès le lendemain de ces atrocités, la vie et les spectacles commençaient à reprendre leur cours. Ces barbares nous ont touché, certes, mais ils ne nous ont pas coulé !

En cette fin d’année, on a donc eu le droit à une actualité très agitée. Et à JT. Avec cette terrible nouvelle. L’éviction de la femme la plus Claire de l’information sur TF1. Celle qui s’invitait chez vous tous les week-ends, midi et soir. Un peu comme votre belle-mère, en quelque sorte.

Mais bon, Jean-Pierre Pernaut est toujours là ! On ne s’en sort donc pas trop mal…

L’actu des régions est alors à son paroxysme, avec les élections des représentants de nos nouvelles régions. Enfin, sauf pour notre vieille Bretagne toujours un peu réduite… (Nantes, si tu nous regardes !) Mais, comble de chance, nos régionales sont quand même passionnantes, grâce à notre candidat favori bien attaché à son siège de Ministre de la Défense (situation oblige).

Il lui aura seulement manqué un trophée aux Victoires de la Bretagne pour compléter son palmarès de l’année.

Mais bon, les Victoires auront au moins récompensé Gilles Falc’hun, Patrice Pellerin, Sabella (qui a l’audace d’être une entreprise plus utile que la COP21…), le bagad de Vannes (qui a décidément un incroyable talent cette année), Jean-Christophe Spinosi et son Ensemble Matheus, ou encore Warren Barguil (le roi de la petite reine, comme le dit l’expression consacrée).

Et c’est ainsi que se termine mon année 2015. La vôtre aussi d’ailleurs. Et c’est peut-être mieux ainsi…

Kenaciao, rendez-vous en 2016 !

MF

Publicités

2 réflexions sur “2015 dans le rétro (partie 2)

  1. Pingback: Bon an, mal an | Mattéo Fonzatti

  2. Pingback: Jean-Yves et Mattéo refont l’année 2017 | Mattéo Fonzatti

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s