2015 dans le rétro (partie 1)

Il y a un an, nous avions fait le tour de 2014 ici-même. Je vous avais offert une traversée de l’année telle que je l’avais vue, à partir d’une sélection de tweets. Je vous propose donc maintenant de vous replonger tout au long de l’actualité de cette année 2015. La première partie concerne les six premiers mois de l’année. Un retour chronologique sur le premier semestre 2015, tel que je l’ai vécu, en passant par tous les états ! Vous êtes prêts ? Alors, suivez-moi !

L’année a commencé de la pire des manières. Une terrible série d’attentats a bouleversé la France, et le monde…

Des hommes et des femmes ont perdu la vie de la façon la plus injuste qui soit. Mais après le deuil, les humains se sont relevés face au barbares. Des rassemblements se sont organisés spontanément un peu partout pour défendre la liberté d’expression. On l’appellera « l’esprit du 11-janvier »…

La vie a repris son cours, avec l’envie encore plus forte de rire de tout (et surtout de nos chers politiques) : inversion de la courbe de popularité de Hollande contrairement à la courbe du chômage, galette des rois à Levallois-Perret chez les Balkany, etc.

Le sport nous a fait vibrer. L’équipe de France de handball s’est facilement hissée jusqu’en finale pendant le mondial qui avait lieu au Qatar.

La victoire était au bout, face à une équipe qatari construite pour l’occasion. Encore une preuve qu’on peut avoir du pétrole et des idées. Mais manquer de chance. Dommage pour eux. Ils remporteront peut-être la Coupe du Monde de foot en 2022, pour compenser !

Le mercredi, c’est ciné ! Et à l’approche des cérémonies des Césars et des Oscars, on avait l’embarras du choix dans les salles obscures. Surtout l’embarras, parfois…

Tant qu’on y est, restons dans la « culture » (avec des « guillemets »), et plus précisément dans la « chanson » française. L’événement remarquable du mois de mars à Brest était en effet la venue de Black M à l’Arena.

Vous remarquerez au passage mon goût pour comparer l’incomparable.

En parlant de comparaison, celle-ci désignait le résultat attendu des élections départementales du mois de mars : « la vague Bleu Marine » ! Et ça tombait tout juste pendant un phénomène de trrrrès grande marée (« la marée du siècle »)… Alors, que voulez-vous, il a fallu faire barrage du mieux qu’on pouvait.

Le pire, c’est que les politiques de tous bords continuent à enchaîner bourde sur bourde, et vont ensuite s’étonner de la montée du FN, comme d’une marée noire dérangeante, inattendue et imprévisible… Comment voulez-vous qu’on s’en sorte, avec tout ça pour nous diriger ?

« La vie est un combat ! » Je ne sais pas qui a prononcé cette phrase le premier. Peut-être Jules César, ou Napoléon Bonaparte, ou peut-être même Sylvester Stallone ! Mais peu importe, l’important c’est de mener vaillamment les combats dans lesquels on s’engage. Bon, contre les extrémistes, c’est pas gagné… Pourquoi ? Parce qu’ils s’accrochent bec et ongles à leur argumentaire. Lequel ? Justement… Et comme ils ont en plus la « liberté d’expression » avec eux, on ne peut même pas leur dire qu’ils ont tort, enfin bref…

L’orthographe, c’est un autre combat.

Mouais, c’est pas mal aussi, ce combat-là. Vous m’escuserez bien sûr pour mes éventuelles fautes grammaticales, lexicales, syntaxiques, et conjugaisales, mais s’il y a une chose qui m’insupporte, c’est de voir deux ou trois erreurs par phrase chez certaines personnes. C’est plus fort que moi. Mes yeux saignent et je pleure en silence, en position fœtale sous ma douche, à chaque fois que des verbes se font agresser, que des adjectifs se font torturer ou que des noms se font massacrer.

Il paraît même que les violences conjugales sont la première cause de décès chez les verbes du deuxième groupe.

*Interlude plantes vertes*

Parce que Twitter est un réseau social animé quand il y a des grosses actus, mais quand il n’y a rien, on peut y faire plein d’autres choses. A propos de jardinage, je vous mets un peu de chlorophytum par ici, c’est un excellent dépolluant :

chlorophytum

Bon, alors ça marche plutôt bien pour purifier l’air quand il y a du benzène ou du monoxyde de carbone qui traîne, mais ce n’est pas sûr que ça marche contre les idées de l’extrême droite ou les fautes d’orthographe…

(Quand je vous dis que, parfois il n’y a pas beaucoup d’actu intéressante, je ne plaisante vraiment pas…)

Et à la fin du mois de juin, pour terminer ce premier semestre 2015, un nouveau personnage vient faire son apparition…

Sans vouloir vous spoiler la deuxième partie de cette rétro de l’année, ce personnage sera élu six mois plus tard à la Présidence de l’une des plus belles régions françaises… Si ça, ce n’est pas de la clairvoyance, c’est que je ne m’y connais pas !

Conclusion de cette première partie de la rétro 2015 : après une grosse gueule de bois en janvier, nous nous sommes doucement relevés, plus forts que jamais, et plein d’espoir pour l’avenir… L’été approchait doucement, mais nous ne savions pas encore ce qui nous attendait pour la suite de l’année. Les guerres frappaient plusieurs endroits du monde, et, par milliers, des réfugiés frappaient à nos portes. Chez nous, en France, à Lampedusa, en Italie, ailleurs… Au Moyen-Orient, le terrorisme grandissait, sans qu’on ne puisse rien faire. Situations géopolitiques complexes, dictateurs « intouchables », commerce de pétrole, conflits d’intérêts, guerres de religions… La seconde partie de l’année allait voir la situation basculer…

MF

Publicités

3 réflexions sur “2015 dans le rétro (partie 1)

  1. Pingback: 2015 dans le rétro (partie 2) | Mattéo Fonzatti

  2. Pingback: Bon an, mal an | Mattéo Fonzatti

  3. Pingback: Jean-Yves et Mattéo refont l’année 2017 | Mattéo Fonzatti

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s