Chambre 206, hôtel Vauban

Tout juste déposé dans cette ville par le Paris-Brest, je me meus à contre-courant. Tandis que beaucoup de voyageurs se dirigent vers le centre-ville, je vais de l’autre bord, pour contempler le port. Lourdes valises posées à mes pieds, j’admire ma nouvelle terre d’accueil. Lourdes valises se formant sous mes yeux, il faut que je trouve un logement avant que le sommeil ne me cueille.

Demi-tour. Direction le kreiz-kêr (le centre-ville en breton, m’apprend-on). Du franco-breton sur tous les panneaux ! Ça changera de l’italo-sicilien. Sur mon chemin, l’hôtel Vauban m’ouvre ses portes. Je m’y arrête. Vais-je trouver facilement une chambre de libre en ce mardi, au milieu de l’été ? Je resterai sans doute plusieurs nuits ici. Echange sympathique à l’accueil, il faut dire que je maîtrise le français de mieux en mieux.

Brest-hotel-vauban

On me confie la chambre 206. Décorée à l’écossaise avec goût, cette chambre sera, une dizaine d’années plus tard, investie par Jane Birkin et Christophe Miossec le temps d’un flirt. J’allume une clope. Elle grille doucement tandis que mon regard se perd par la fenêtre, dans la rade de Brest. Je suis crevé, mais je crève d’envie de visiter le port…

Me voici donc face à la mer. Quelques chalutiers rentrent d’une journée de pêche ensoleillée. Un afflux de vacanciers débarque. C’est l’Enez Eussa III qui revient de sa virée à Ouessant. Les enfants sont ravis, les parents sont heureux. Et moi, je suis tout seul, au bord du quai. Mais je me sens incroyablement bien.

Port de commerce, un petit pub irlandais a ouvert ses portes il y a tout juste un an. The Tara Inn. J’y entre. Cette sensation de découverte m’émerveille toujours autant. En m’approchant du comptoir, les regards des habitués me rappellent que je suis nouveau en ces lieux. De ma forte voix, et avec mon accent sicilien toujours bien prononcé, je demande un whisky. Je me grille une MS, l’un des derniers souvenirs tabacologiques florentins qu’il me reste. Et qui part en fumée…

Brest_hotelVauban

En retournant au Vauban, je m’endors rapidement après un dîner léger. Et les premiers jours se succèdent dans la Cité du Ponant : découverte des rives de la Penfeld, soirée festive au port le jeudi, dégustation de spécialités dans les restaurants locaux. Des premiers jours heureux. Le mois d’août commence tel que juillet s’en est allé. Le soleil breton inonde la ville. Et les jours, et les nuits continuent de se succéder. Dimanche soir, lundi soir, mardi soir, mercredi soir, jeudi soir, vendredi soir. On l’attend, on l’attend… Samedi soir, au Vauban.

Kenaciao !

MF

Publicités

4 réflexions sur “Chambre 206, hôtel Vauban

    • Merci !
      Miossec a su retranscrire dans sa chanson et son clip l’ambiance du Vauban, de l’hôtel au cabaret, des chambres à la piste. Pour info, c’est la chambre 204 que l’on voit dans le clip, surnommée « chambre Christophe Miossec ».
      La chambre dont je parle dans mon texte est à côté, et elle est surnommée « chambre Jane Birkin ». C’est là que le clip de « Pour un flirt avec toi » a été tourné, mais je n’ai malheureusement pas réussi à le retrouver…

      Aimé par 1 personne

  1. Pingback: Brest la grise | Mattéo Fonzatti

  2. Pingback: Mammifère mis au sec | Mattéo Fonzatti

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s